Fanion 20160327Fanion 20160327Fanion 20160327Rotary morcenx rFanion 20160327Fanion 20160327Fanion 20160327

Blog

L’esprit d’entreprise anime les femmes au Honduras

2014 honduras
Marta Lopez produit une centaine de pains par jour dans un petit four en argile. Higinia Reyes est propriétaire d'un moulin à grains. Remigia Dominguez est à la tête d'une coopérative de tissage. Ces trois femmes vivent dans une région rurale du Honduras et gèrent leur propre entreprise grâce à des prêts reçus de la Fondation Adelante et du Rotary.

Lire la suite...

AMARANTHE OU AMARANTE

En fin de semaine dernière (ou de la précédente, je ne suis pas rapide à écrire ces derniers temps…), juste après le boulot, nous avons pris la route direction la frontière des Landes. Il faisait froid et je crois bien qu’il pleuvait… Qu’importe, nous avions rendez-vous avec Amaranthe!

A 19h je retrouve mes anciens collègues, le temps de se regrouper dans un minimum de voitures ou presque… et de récupérer les retardataires, nous voilà sur l’autoroute : destination Saugnacq-et-Muret. Arrivés au village,  on passe un petit pont et puis première ou deuxième à droite et c’est un chemin de sable qui se poursuit loin dans la forêt de pins.

Au dernier moment, un petit panneau écrit noir sur blanc nous indique « Amaranthe ». Voilà nous y sommes. Une belle maison landaise se cache là sous les pins, nous la devinons à peine dans la nuit, mais même de jour  je suppose qu’elle reste à l’abri des regards. Il n’y a personne juste nous…

Un petit chemin pavé et nous voilà à la porte d’entrée d’une auberge, d’une maison d’hôtes… je ne sais pas exactement comment qualifier cet endroit : tout simplement nous sommes chez Amaranthe.Vous ne trouverez probablement cet endroit dans aucun guide, ni sur aucun site internet, seul le bouche à oreille peut vous entrainer par là-bas. Mais c’est là aussi tout le charme du lieu et du personnage.

La porte s’ouvre et nous sommes accueillis par Amaranthe en personne, une poignée de main ferme et un joyeux « bonjour! » suivi de prêt par « fais attention à la marche ».

Le ton est donné, notre hôte nous tutoie et souhaite que nous fassions de même avec elle.  Le feu de bois brûle dans la grande cheminée, les tables en bois sont toutes dressées comme si nous allions être 50, alors que nous serons seuls, comme à la maison. Une jolie musique d’ambiance (zut pourquoi ai-je oublié de lui demander qui était le groupe qui chantait en début de soirée?) et une décoration pleine de charme. J’aime l’endroit et je pense que je vais aimer la soirée.

C’est agréable de retrouver mes collègues, mes amis. Entre discussions, taquineries et fou-rires partagés, nous dégustons un très bon Loupiac en apéritif et de petites rondelles de saucisson finement découpées. Quelqu’un me glisse « doucement sur l’apéritif, la suite du repas est conséquente! »

Effectivement, si un seul mot est à bannir quand tu es chez Amaranthe c’est la faim. Chaque plat doit être copieusement servi et totalement terminé pour que le suivant puisse le remplacer sur la table. Le tout accompagné successivement de bons, voire très bons vins blanc et rouge de la région. Nous ne manquerons ni de nourriture, ni de boisson, c’est une certitude.

Je ne suis pas réputée pour être une grande mangeuse, mon estomac est plus prêt de celui du moineau que de celui de l’éléphant et je sature assez vite en général lors des repas de famille ou autre grand festin. Et bien une fois n’est pas coutume, j’ai tout mangé, et si à chaque plat je feignais un petit « là je ne vais plus pouvoir » à chaque plat, la première bouchée m’imposait de poursuivre, tellement tout était bon!

Voici donc le délicieux repas, traditionnel et copieux que nos papilles ont savouré avec délectation :

Garbure au ris de veau : un énorme saladier qui nous a permis à tous de se servir au minimum deux fois. Les petits légumes coupés fins, carottes, courgettes, sauce tomate et ris de veau bien sur. Je n’aurais jamais pensé en manger, j’ai tout simplement adoré: un régal!
La garbure était accompagnée d’un vin rouge, dont j’ai malheureusement oublié le nom et l’année.

Vient ensuite les gambas en sauce à l’estragon et au piment d’Espelette, accompagnés d’un vin blanc sec! Petite peur pour ma part n’ayant pas un très bon souvenir d’une expérience personnelle avec l’estragon et bien là aucun problème d’allergie, juste excellent.
- Pourrais-tu saucer le plat avec le pain frais stp?
- Mais avec plaisir Amaranthe!

Passons aux choses sérieuses avec un foie gras poêlé et ces petits toasts de pain grillé. Retour au vin liquoreux pour ce plat, le Loupiac de l’apéritif, vraiment excellent et se mariant à merveille avec le foie gras. La cuisson du foie gras, juste à point, là encore je ne suis en général pas fan de ce plat de fête! Là ce sont mes papilles qui étaient à la fête.

Combien reste-t-il de plats? J’ai déjà déboutonné discrètement le bouton de mon jeans… En même temps aucun risque qu’il ne tombe quand je me lève, il tient tout seul!

Et nous poursuivons avec un magret de canard et ses spaghettis à l’ail. Là encore, plat traditionnel, pas spécialement original mais juste trop bon! Cette fois, c’est un très bon vin rouge qui accompagne ce plat : Château Giscours 2005… classé 3ième grand cru des vins de Bordeaux. Très appréciable si vous voulez l’avis d’une non experte en œnologie (mais j’y travaille de plus en plus :-) )

Enfin le dessert! Ah non pardon les desserts!! Et donc en premier lieu des œufs au lait. Mais si il reste de la place dans mon estomac, là tout au fond à droite… J’aurais presque pu en manger deux parts cela passe tout seul!

Et terminons en beauté par une tourtière landaise flambée à l’armagnac! Comment ça il reste de l’armagnac dans le plat et comme finalement il ne restait pas tant de place dans mon estomac, je peine à finir ma part, hop l’alcool termine dans mon assiette pour m’aider! Merci mon voisin de table, pas avare en blague encore une fois! Heureusement que j’ai eu toute la soirée pour te faire réaliser que ton quotidien est bien triste sans moi depuis que je suis partie du boulot :-)

Amaranthe, nous informe à ce moment là qu’il lui reste une bouteille de champagne de ses invités de midi. Elle nous l’offre de bon cœur, histoire que ma gaité m’accompagne jusqu’en fin de soirée.

Verdict : manger n’absorbe pas tout l’alcool, même en quantité raisonnable il garde un effet euphorisant… en tout cas sur moi.

Une soirée fort sympathique, un endroit très agréable et un personnage à découvrir! Même si je ne pourrais me permettre de manger autant tous les jours, quand est ce que l’on retourne chez Amaranthe?

Edit : à la demande générale… de Plume, j’ai récupéré quelques photos, mais n’ayant pas moi même mon appareil, les photos prises sont en grande majorité des vues avec nos têtes. Et donc je ne pourraient les publier! Il y en a même une de collector mais privée bien sure!

Aller quand même pour vous donner faim :

Vous avez vu les assiettes… collector elles aussi :-)

Et puis la cheminée, avec sa marmite!

Le Rotary a établi un record du monde à Sydney

2014 sydney record
Un record du monde a été battu vendredi à Sydney par les membres du Rotary au cours de l’ascension du pont du port. Les fonds collectés à cette occasion vont permettre de vacciner 240 000 enfants contre la polio.

Lire la suite...

ANNIVERSAIRES DE JUIN2014

malet-michel-1.jpg

LE 4 JUIN

vandame-m.jpg

LE 18 JUIN 

lacouture-p-1.jpg

LE 20 JUIN

chaban-jp.jpg

LE 29 JUIN

Je me souviens de ton anniversaire, mais pas de ton âge…

tu vois que je suis un bon ami ! Bon Anniversaire !

Les lauréats de l’Action Professionnelle en 2014

2014 conference action-pro
C’est lors de la Conférence du 4 avril à Agen que les lauréats de l’Action Professionnelle du District1690 ont reçu leurs prix.
 
Le but de l'Action Professionnelleest d'encourager l'observation de règles de haute probité. Chaque profession y est considérée comme un vecteur d'action au service de la société.

Lire la suite...

Logo signature color 0Theme 2014 2015